Salta j'y suis j'y reste

Publié le par Pedro

Bon il est temps que je rattrappe mon retard ; je vais raconter rapidement ce qui s'est passé depuis ce début de mois d'avril.

Amélie m'ayant quitté (façon de parler), je me retrouve seul... Je rentre à l'auberge, fais ma lessive, tout ça. Et je rencontre 3 Français, un un et deux unes, Delphine de Paris, Elize et Marcos de Buenos Aires. Plus tard un autre est arrivé, Emilien de Palaiseau (92 ou 91, je sais plus, enfin les tiéquars sud quoi). L'auberge Terra Occulta etait muy buena onda, comme on dit ici. Avec une belle terrasse, un bar, ping pong, baby foot... tout pour rien visiter et rester entre touristes, Mais bon de temps en temps ça ne fait pas de mal, j'assumme totalement.

Entre toutes les choses qu'on a faites, citons la mémorable location de Fiat Uno (a 5, facile), pour faire plus ou moins le même tour qu'avec Amélie, mais dans l'autre sens. J'étais ravi de le refaire, c'était tellement schtroumpf. C'est comme revoir un bon film une deuxiéme fois, j'étais plus libre, je ne prenais pas de photos et me laissais imprégner de toutes ces couleurs.

Pour une fois que je voulais mettre des fotos, ça marche pô. Une autre fois je ressaierai.

A 5 à bord de la Fiat Uno donc, le dernier soir, sur les recommandations de l'un d'entre nous, on décide de s'écarter du circuit classique pour prendre une autre route plus jolie. Ouais super ça va être génial ! On se lance, et cette route passe par un col à 5000 m d'altitude, amis qu'importe ; il fait déjà nuit, en plus avec une Fiat Uno surchargée de 150 000 km, que pourrait-il nous arriver ? Et bien... Rien ! jusqu'a 4500 m du moins.En pleine montée, on commencait a voir le bout, une demi heure qu'on montait en première (pauvre titine), et d'un coup, pouf, plus rien. plus de jus, plus rien. Il est 22h, on est quasiment aussi haut que le Mont Blanc, on a chacun an pantalon et un pull ou deux, et un litre d'eau. Et il commence à faire froid... On est redescendu en roue libre jusqu'a enter 3500 et 4000 m je pense, et il a fallu passer la nuit là. Le ruisseau d'en bas nous a fourni de l'eau, mais pour les couvertures, que tchi ! Aucin de nous 5 n'a vraiment dormi cette nuit là. Je suis pas frileux mais quand même !

Le lendemain matin Emilien et moi partîmes vers 7h, un bon petit déj flocon d'avoine dans le ventre, et 30 feuilles de coca dans la bouche pour se motiver. Après 5 heures de marche et de demandes vaines ("ah je veux bien vous emmener à la Poma, le prochain village, mais ça vous coûte je-sais-plus-combien" ou bien "ah oui on a de l'essence nous, mais demain"). Finalement on rencontre Angel et so moto cross ; il emmène Emilen à La Poma, moi je reste avec toute la petite famille, je m'occuppe du gamin, on m'offre à déjeuner, on me fait visiter la ferme (là pour être paumé c'ètait paumé). Emilien repasse avec le bidon d'essence et repart en moto à la voiture.

Je m'attends sagement à voir passer la Fiat Uno, et c'est Marco qui redescend (toujours en moto, faut suivre). Il m'apprend que ce n'est pas une panne d'essence mais plutôt un problème de pompe à essence, une panne mécanique qui n'est pas de notre faute donc (à moins que la Fiat Uno soit prévue pour une certaine altitude). Je crève d'envie de faire un peu de moto, je propose donc de me sacrifier et de remplacer Angel notre pilote, qui doit bien être un peu fatigué non ?

Il accepte. Nous voilà en moto, dans ces paysages magnifiques, à nous promener sur cette piste (Oui je sais y'en a qu'attendent dans la voiture depuis ce matin, mais c'est pas pour ça que je vais pas profiter du moment non ?).`On passe deux heures à discuter avec le policier de permanence, le temps d'expliquer tout ce qui nous arrive, que lui trouve une solution (Finalement on a trouvé une solution nous-mêmes, ce qui nous a évités au moins deux nuits supplémantaire sur place je pense). Le soleil se couche, je dois rentrer, la moto sur ces routes de nuit, bof... Je repars seul, au Soleiil couchant, sur ma petite moto. Et quels paysages, quelles vues ! Un des meilleurs moments... (oui je sais ils attendent toujours dans la voiture, mais j'y peux rien si c'est beau autour de moi).

On se retrouve tous a LE hotel de la Poma, à 22h, les 3 de la voiture s'etant fait ramener en stop par deux sympathiques argentins, et Marco et moi ayant trouvé quelq'un pour tracter la voiture (une heure à tourner le volant et freiner 50 cm derrière un gros Ford diesel ce 2 tonnes, on était nerveusement épuisés et asphyxiés à la fin)

Le lendemain on est finalement revenu à Salta. Deux jours plus tard, ils rentraient à Buenos Aires, et moi je montais dans un bus qui m'emmenait à la frontière de la Bolivie.

Publié dans Argentine

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

elize 26/04/2007 00:48

Maldeto ! Tu te la coulais douce tandis que j'entamais mon deuxième tour de cadran coincée dans une ravine profonde avec un mal de crane terrible (altitude oblige) et peut-être même... des cougars ???Et accessoirement les sourires amusés des touristes super équipés - que tontos estos franceces...Et ben j'aurais pas cru...Bisous quand même et fais nous signe quand tu repasses par BsAs.

Pedro 26/04/2007 17:50

Meuh je ne faisais que voir le bon côté des choses, voilà tout...
A bientôt !

el padre 24/04/2007 21:45

et voilà: la moto maintenant ! même pas jalouxje m'étonne que tu n'aie pas encore essayé en montgolfère......................... bises

Pedro 25/04/2007 20:10

Jepense effectivement à faire non pas de la montgolfière mais du parapente... huhu

GERARD 21/04/2007 22:48

Ah non, vous marrez pas, il faisait vraiment froid ! Les fou rires de cette nuit là, , je sais pas s'ils étaient nerveux, ou si on était stone de l'altitude ou quoi...JB, continue tes efforts pour ton blog !Bye bye bye,Marcos

Pedro 23/04/2007 15:24

Depuis le temps que je devais le faire, j'ai fait honneur à notre (més)aventure !
A bientôt à BA !

Virginie 21/04/2007 05:22

ah non je suis pas d'accord! Nous sommes encore le 20 avril ici et pour toi!! J'e devrai etre la 5eme pesonne a avoir ecrit ce jour...

Virginie 21/04/2007 05:20

J'ai toujours dit que les Fiat ca cragnait...;p hehe
PS: Tu remarqueras tous les msg que tu as eu le seul jour du 20 avril! :D hehe
Bisous petit JB

Pedro 23/04/2007 15:22

Mauh non super les Fiat