La Ruta 40 en R12

Publié le par Pedro

    Alors vendredi, je me dis : y'en a marre de prendre le bus, c'est toujours pareil. Et si je faisais du stop ? Je remonterais bien les Andes par la Ruta 40, une route quasiment jamais pavée qui longe la Cordillère du côté argentin.

Je demande à droite à gauche, on tente vaguement de me décourager "Ouais y'a jamais personne sur cette route, ils passent tous par la route pavée". Ah Ouais ? Et moi de répondre "Oui mais la Ruta 40 c'est plus joli, je prefère les Andes au goudron, et puis la route pavée là je l'ai déjà faite en bus tu m'a pris pour qui là ziva"

Je me pointe à la sortie de la ville, pose mon sac, sors ma chemise (pour faire bô) et mon pouce (pour faire du stop). Au bout d'une petite demi-heure une R12 s'arrête (avec un R comme Rouille et un 12 comme 12 millions de kilomètres), avec à son bord Edgardo, qui me demande:
"Bon dia ! Vous allez ou ?" (Non Edgardo ne parle pas francais, c'est moi qui traduit lá). Je réponds un vague :
"Au Nord"
"Ou ca au Nord ?"
"chai pas, au Nord, la route 40, les Andes, tout ca. Et vous ?"
"Moi je vais au Nord aussi"
"Ah ouais ou ca ?"
"A Neuquen"
"Ah je connais pas c'est pas dans mon guide. C'est ou ?"
"Ben au nord"
"Ah ok ben ca me va, je peux monter ?"
"c'est parti"

Aprés, les paysages s'enchainent, on papote, on s'arrete, fait le plein, achete a manger, on repart... vers 22h, 150 km plus tard, et a 130 km de notre prochaine etape, notre R12 se tait. J'ai a peine le temps de me demander ce qui se passe qu'il est deja en train de ranger les affaires derriere.
"Plus d'essence, on va dormir la on verra demain"
"ah bon d'accord." En France quand on tombe en panne d'essence c'est un drame, on s'engeule, on cherche un depanneur partout, on se dit mais pourquoi, mais comment, qu'ai je fait pour meriter ca, etc... Edgardo, lui, va se coucher en attendant le lever du soleil.
Le lendemain, apres ma premiere nuit en R12 (plus confortable qu'on ne le pense d'ailleurs), mission essence.
Video tournee a 7h31 :





S'ensuivit une longue attente...
7h49



7h52























09h58


10h16

11h49
























14h05


14h18

























Finalement a 18h on est reparti, j'ai pas attendu si lomgtemps que ca finalement, et c'est toujours mieux que d'etre coince sur le periph'.





Jusqu'ici, je n'avais vu dans ma vie que tres peu de levers de soleil. Mais alors trois fois de suite, record a battre !



 










Les couchers de soleil aussi valaient leur pesant de noix de cajou...









Et puis comme on s'entendait bien, j'ai fait toute ma route avec lui, on a passe 4 jours et trois nuits dans la Renault, c'etait completement fou.






Ici au petit dejeuner :















   
    Je vous la raconterai de vive voix cette aventure, les mots me font defaut ("Les mots, toujours de mots, y'en avait tant, y'en avait troooooop"). Quel bonheur de s'ecarter des sentiers battus...


Edgardo, nos vemos !





Publié dans Patagonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fab 14/03/2007 09:53

excellent,ça m'a donné des frissons ton histoire, peut etre des souvenirs...disfruta lo bienps : heureusment que je regardais par hasard car je reçois plus la news letter.biz fab

Virginie 03/03/2007 02:46

AH! oui c clair que c ce genre d'aventures que tu te souviendras :)
.. dis donc les voitures: ca change tellement de celles que je vois ici!
En tout cas c magnifique tout ce que tu nous montre, et palpitant de te suivre dans tes aventures :)
Bon... moi g pas de super dicton de balou ou zizou... mais je te fais PLEINS DE BISOUS!
Take care!
 

Pedro 03/03/2007 15:31

bisous vivi !

Juju 25/02/2007 21:19

hé oui ça y est mecton ! tu as rencontré la femme de ta vie : elle s'appelle Edgardo.Sinon je pense exactement comme l'Oliv. un joueur de foot anonyme a dit : "j'adore ces moments là " bon apres il parle de chaussette, d'eau minerale et tout mais c pas important..content et fier de voir tes belles aventures, (fais pô trô le con quand même)biosu biosu

Pedro 25/02/2007 22:22

biosu batard, oublie pas ton casque. Moi jaurai du prendre le mien tiens. Pour faire du stop, un casque orange vif ca aide.

olivier 25/02/2007 00:29

Je sais que c\\\'est ce genre d\\\'aventure la que tu voulais vivre. Quelle satisfaction tu dois avoir. Les choses simples sont souvent celles qui nous font le plus vibrées, celles qui nous marquent a jamais et celles dont on a le plus besoin. Pas besoin d\\\'une grosse maison, d\\\'un confort exptionnel ou de la belle voiture des voisins pour se sentir bien, il faut se sastifaire du necessaire (dixit balou dans le livre de la jungle). Je pense que cette anecdote restera gravée dans ton péricle et dans ta mémoire et tu as raison c\\\'est pour vivre ce genre de trucs la qu\\\'on se leve ton les matins.Je suis très content pour toi! come on boy!PS : Pour les 6 six nations défaites de l\\\'angleterre face  l\\\'irlande (voir branlée) et victoire de la france face au pays de gale (nous dirons une jolie prestation. Mais vu ta journée je pense honnetement que tu n\\\'as rien raté!Gros bisou batard

Pedro 25/02/2007 22:21

Ouii mec totalement d'acord avec toi tu vois ! Eh pour le match france galles tinquiete j'ai pu le voir (le road trip c'etait la semaine derniere, jai un peu de retard dans ce blog)Biz mecton