A El Chalten, oublie pas ton pull en laine

Publié le par Pedro

Admirez donc dans ce titre cette sublime rime (le concours du meilleur titre de sujet est lancé).

A El Chalten, situé non loin de Calafate, (plus d'infos ici, comme d'hab Gab'), on s'est dégoté une petite auberge sympatoche. Nous y restâmes du 11 au 14 février. Quelle ne fut pas ma surprise en allumant la télé, 17 secondes après notre arrivée, de constater que France Irlande avait commencé depuis seulement 15 minutes ! Wouhou ! ¡Una cerveza por favor!  Ah, ce précieux vocabulaire appris avant le départ se révèle être encore plus utile que je ne pensais.

Une fois le match terminé (et ayant constaté que les Français n'avait peut être pas tant mérité de gagner que ça), nous (nous étant mes deux compagnons français et hollandais et moi-même) visitâmes les chambrettes, et quelle ne fut alors pas notre  surprise (ceux qui ont suivi ont noté que pour moi c'est la deuxième surprise, ce qui classe cette auberge juste devant un Kinder au classement "Nombre de surprises incluses" ) de constater que la salle de bains disposait de la bière courante, chaude ET froide !

Comme disait la propriétaire, qui elle aussi avait le goût de la rime :
¡Tu tournes le robinet señor,
Et c'est d'la bière qui sort!

(Ceux qui aiment les photos de montagne et de paysages et de levers de soleil n'ont qu'à aller voir lalbum photo eux-mêmes)

Le lendemain, excursion guidée sur le glacier du coin. Au programme : lever 5h45, départ 7h00, 30 kilomètres de marche dont 3 heures sur la glace, retour 20h30. Au delà des chiffres, une expérience inoubliable (une de plus, le cerveau humain n'a donc pas de limites !)



jj

Pour le lendemain on avait prévu un trek de deux jours, avec armes et bagages (et ampoules), mais après une telle journée on s'est dit que deux jours de repos c'était bien aussi.

Le lendemain j'ai déclaré officiellement perdu un t-shirt Decathlon noir, taille L, 100 % polyester, sale. Filou ça fait 4 bières à 1.

Puis retour à El Calafate, et vendredi dernier, le 16 février, on s'est séparés. Greg le Frenchie partait à l'Est, Ernest le Hollandais au Sud, et moi au Nord.

Publié dans Patagonie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Audrey 26/02/2007 12:03

Hé bien j'ai regardé qq'fotos...
C vraiment trop moche!! Purée, j'sais pas comment tu fais, mé c horrible toutes ces couleurs naturelles: l'eau, les rochers, la verdure... beurk!
Vite dépèches toi... reviens vite, tu vas faire une overdose biologique : il te faut vite du béton!!
Bueno, Aprovecha, Cuidate y como dice tu amigo "Rompe tus ojos!"
Bisous
----------------------------
MTTN - où prend l'apéro en serviette!!

Pedro 27/02/2007 03:21

oui du bèton et des servieeeeeeeeeeeeeeeeeeettes !

fab 22/02/2007 23:55

ben et bien tu as l'air de bien t'éclater, et je vois que tu restes toujours en pole position des grimaces en tout genre.dommage que tu ne racontes pas plus de choses ;p sur les parcs et les glaciers.je suppose que tu vas bientot prendre la route pour cohaique sur la carretera austral.... tata ta ta !biz mon poussin et n'oublie pas que tu as un plan à santiagocuidate fab

Pedro 23/02/2007 15:38

Alors là tu te plantes sur toute la ligne ! Primo ce ne sont pas des grimaces je suis 100 % au naturel (et maintenant en plus je suis vexé). Segundo, je pense remonter vers le Nord... Oui, je sais, la carretera austral, tout ça, je suis bien d'accord, mais on a pas le temps de tout faire !
Par contre je suis d'accord avec toi sur les récits, je pourrais en raconter plus. Flemme, impossibilité de trouver les mots, les deux...
Tchuss